04/06/2007

Les mésaventures de Anne (suite)

 

Numériser1003

 

 

 

Les mésaventures de Anne (suite)

On pourrait se croire en train de relire les 12 travaux d’Astérix. Et non !Il y a quelques jours, au JT, on parlait de l’incompétence de la  plupart des fonctionnaires de l’administration, ainsi que de leur surnombre ou de la multiplication des services.Ce n’est pas un leurre ! Si vous devez obtenir une information, armez-vous de patience, de courage, d’un tricot ou de mots croisés (pour la musique en attente,ne vous inquiétez pas, ce n’est pas très varié, mais ils s’en chargent !).Suite à ma convocation du 12 avril, j’ai envoyé le rapport de mon médecin afin d’être convoquée chez un « expert » apparemment indépendant.Je reçois un courrier le 4 juin me signalant que mon dossier accident de travail est clos depuis le 30 mai, mais que j’ai une I.P.P de 15 pourcents. Si je ne suis pas d’accord, j’ai un recours (explications de celui-ci très nébuleuses).Je téléphone donc au WTC pour avoir des informations :qu’est-ce que I.P.P ? Quelles démarches ? Mon certificatmédical était jusqu’au 30 juin, dois-je en envoyer un autre chez Medconsult ? ……Pourquoi n’ai-je pas été convoquée chez l’ « expert » ?La personne de contact est celle qui m’a agressée verbalement dernièrement ! Bref, je n’ai toujours pas de réponse. Il me reste le gentil Monsieur du syndicat qui pourra peut-être me donner des explications et m’aider dans mes démarches (s’il s’y retrouve, je lui offre des chocolats !).Si vous pouvez m’aider à comprendre, je vous en serais très reconnaissante !

20:29 Écrit par anne dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Journal "LE SOIR" 6 juin 2007 Etrange mélange d'idées, de valeurs dans le journal "Le Soir" du 6 juin 2007:
1. Rubrique "Le visiteur du Soir" Invité: Marc Moulin Citations:
"Mai 68 a tout foutu en l'air. La récupération libérale libertaire des années 8O est la grande responsable. Ce sont les dommages collatéraux de la liberté dans laquelle on est maintenant: on ne pense plus à nous réformer nous-mêmes mais à faire de nouvelles lois...Jean-Luc Dehaene, au moment de l'affaire Julie et Melissa a dit que ce n'est pas les lois mais les mentalités qu'il fallait changer. Et on ne l'a toujours pas fait. Ca ne sert à rien de faire un code de la route si les gens ne pensent qu'à la transgresser..."

2. En page une du journal: "Plus de deux cents millions de doses d'antidépresseurs prescrites en 2005. La Belgique ne compte plus ses consommateurs de psychotropes. Pourtant, l'assurance maladie n'en pâtit pas: en dépit de cette hausse, le coût pour la Sécu est en chute libre..."
200 millions de doses pour un pays de 10 millions d'habitants, c'est quand même beaucoup surtout pour une population majoritaire qui nous dit: "on a tout pour être heureux"

Écrit par : Claude Leroy | 07/06/2007

Les commentaires sont fermés.