10/07/2007

Poème à maman.

Une amie m'a fait parvenir ce poème:

Fête des mamans

 

Maman,

Je t'en supplie

Ne fais pas de moi un enfant roi

Un enfant dont les désirs sont tout-puissants

 

Maman

Je t'en supplie

Prends le risque de me frustrer, de me faire de la peine

En refusant mes demanes les plus saugrenues, les plus farfelues

Des exigeances qui ne m'aident pas à grandir

 

Maman

Je t'en supplie

Sache me dire "non"

Ne réponds pas de suite à mes demandes

A mes attentes

A mes envies

 

Maman

Je t'en supplie

Que ton "oui" soit "oui" et que ton "non" soit "non"

Ne reviens pas sur un refus

 

Maman

Je t'en supplie

Résiste, même si je tente de te séduire

Même si je t'inquiète, ne te soumets pas

 

Maman

Je t'en supplie

Apprends-moi à avoir une colonne vertébrale,

A vivre droit, à vivre debout,

 

Maman

Tout simplement

Apprends-moi à être MOI.

 

Ce poème aurait pu s'appliquer aux papas, aux enseignants et à tous ceux qui ont la responsabilité des enfants.

 

Un enseignant retraité m'a dit: "J'ai enseigné à des enfants debouts, vous commencerez avec des enfants assis et vous terminerez avec des enfants couchés!  J'avais du mal à le croire, mais il avait raison ! Pour la plupart des enfants l'effort n'existe plus (il ne faut surtout pas les fatiguer ni les traumatiser ou les stresser!)

Quand je regarde mon journal de classe d'il y a 25 ans et celui de maintenant.....

17:47 Écrit par anne dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

il est super ton poeme !!! je me presente je suis ines moi j esseye dans invante un mais j y arrive pas...aaaaaaaaaaaaaaaappppppppppppplllllllllllllllluuuuuuuuuuuuuuussssssssssssss!!!!!!!!!.

Écrit par : ines | 05/05/2009

Les commentaires sont fermés.