16/07/2007

LAISSEZ-NOUS PROFESSER! Courrier des lecteurs "Télémoustique" 6-6-07

On a pu entendre dernièrement que les élèves de deuxième année primaire étaient de mauvais lecteurs. Comment s'en étonner? Instituteut depuis dix ans, je constate que le niveau baisse d'année en année et que les différentes "rénovations" de l'enseignement sont en fait un puissant moyen de crétinisation des futurs électeurs... Nous venons de recevoir les examens cantonaux des 2e, 4e et 6e années concoctées par les inspecteurs: c'est un véritable désastre! Le français est mis de côté, quasi absence de conjugaison, mais les math à la pelle! Certes les épreuves de lecture et d'expression écrites sont présentes, mais de quelle manière! Un texte de 14 pages pour des enfants de 7 ans! Trois expressions écrites dans un même examen! Non-sens! Je pose une dernière question: les générations d'avant regrettent-elles d'avoir bénéficié d'un enseignement plus frontal? Est-ce que les dictées sous prétexte que ce n'est pas pédagogique, puisque l'élève ne se retrouve pas devant un défi, que leur orthographe s'améliorera? On peut avoir tous les diplômes du monde, si on n'est pas capable d'aligner deux phrases sans faire de fautes, personne ne vous engagera... Il serait temps de laisser les enseignants faire leur métier. T.M

F2000023

 

Avant, les enfants qui sortaient de primaire savaient écrire sans faute, connaissaient tous les temps et modes de la conjugaison, savaient analyser des phrases....

Une dictée que l'on prépare permet de reviser tout cela et pour moi c'est un défi de mettre en pratique ce que l'on a appris.

Que dire du vocabulaire de plus en plus limité?

Que dire du passé simple oublié et que l'on retrouve cependant dans beaucoup d'histoires, de romans.

Les études primaires devraient servir à donner les "outils" , le reste étant l'attribution du secondaire, mais maintenant on mélange tout!

Quand nous demandera-t-on notre avis ,à nous gens de terrains et d'expérience?

13:16 Écrit par anne dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.