22/11/2007

Et pendant ce temps là...

 

Numériser0001

Plus rien ne va!!!

Leurs querelles de politiciens pour des futilités (diviser pour mieux régner), que la plupart des citoyens n'approuvent pas, empêchent d'ouvrir les yeux sur les problèmes réels ... du pain et des jeux!!!(Quoique le prix du pain....)

Le Centre d'Aide Social d'Urgence n'a toujours pas de centre d'hiver pour les sans abris...mais ça, on n'en parle pas dans les médias... qui ça intéresse... on préfère parler de BHV, des cyclones et de leurs conséquences...Et on se met la tête dans le sable pour ce qui se passe près de chez nous...

Le prix des combustibles grimpe...

Les débats poussent certains à la violence...

Les coupables deviennent des victimes...et les victimes se sentent coupables.

On vous matraque de publicités mensongères, on vous crée des besoins, on vous propose des prêts, certains s'endettent pour des illusions de bonheur...quelle que soit la langue parlée!

Tout fout l'camp: la démocratie, la solidarité, la justice, et vos moyens...

 

11:05 Écrit par anne dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Démocrature Quand on compare la liberté d'un adulte avec celle d'un bébé, il n'y a pas de doute: la liberté de l'adulte est infiniment plus grande que celle du bébé. Mais quand on met les deux ensemble, c'est le bébé qui est libre et tout puissant. Pour la démocratie, c'est la même chose. Le pouvoir pris par les victimes a renversé le sens du pouvoir qui, lui, "pour se défendre", un comble, est devenu pervers, entraînant en cela la boucle vicieuse du terrorisme de la culpabilisation réciproque. Au delà de 100 personnes, la démocratie devient une démocrature.

Écrit par : Aspiral | 25/11/2007

Les commentaires sont fermés.