02/06/2008

Parents de substitution!

Nous voilà passés du statut d'enseignant, dont le rôle premier est, je le rappelle, d'instruire, à celui de parents de substitution!

Un mercredi après-midi, j'ai rencontré une enseignante qui "faisait les courses" pour les "collations saines" de sa classe (dernière mode), trimballant derrière elle ses enfants impatients. Elle doit donc sacrifier le temps qu'elle pourrait donner à SES enfants pour nourrir correctement ceux des autres... qui soit dit en passant ont dans leur "mallette" pour dîner, chips, sandwichs industriels et autres "crasses" dont on fait une publicité mensongère à grands frais!

Et on s'étonne que les enfants n'ont plus le niveau requis? Entre l'éducation au respect de l'environnement, d'autrui, à l'apprentissage de la diététique en passant par l'hygiène et j'en passe... que reste-t-il comme temps pour les matières de base???

J'oubliais le temps passé aux répétitons pour les divers spectacles organisés afin de rentrer des "sous" dans les caisses de l'école (et dont on voit rarement la couleur quand on en a besoin pour une activité en classe ou du matériel... étant donné que l'école doit être gratuite, nous prenons sur nos propres deniers!!!)

Dans un avenir relativement proche, j'entrevois le moment où il faudra veiller à l'heure du coucher, à la prise du petit déjeûner, à la surveillance durant le WE pour faire en sorte que les parents puissent se divertir sans que leur enfant soit "victime" d'un quelconque pédophile!

Une autre solution:" L'ÉCOLE DES PARENTS", l'apprentissage des responsabilités et de l'autorité (je n'ai pas dit autoritarisme) de la "Sagesse" et du "Bon Sens"!

J'extrapole... ne mettons pas tous les parents dans le même panier... je tire seulement une sonnette d'alarme. Peut-être faudrait-il que nous remettions ce rôle d'éducateur dans des proportions moindres pour reprendre à bras le corps celui d'instructeur... mais... avons-nous le choix??? Telle est ma question! Les élèves sont des "clients" et certaines directions soucieuses de satisfaire leur clientèle et d'asseoir leur pouvoir ne laissent pas le choix aux enseignants (cela va même parfois jusqu'au chantage et au harcèlement).

 

Rappel: dimanche "fête des pères"... un bricolage, de la calligraphie, savoir utiliser ses doigts... la psychomotricité fine, rédiger une poésie,  développer  la créativité... cela entre dans nos attributions!

 

10:21 Écrit par anne dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.