17/03/2009

COMMENT APPELER CELA ? ... GESTAPO ???

 

Lettre reçue par recommandé le 16 mars, suite à un rapport envoyé par un psychiatre le 3 mars (pendant la grève de la poste!)

 

 

NUMERO DU DOSSIER:

PERSONNE DE CONTACT: ......

DATE: 13-03-2009

OBJET: CP-Appel-Examen après rapport

Administration de l'expertise médicale (MEDEX)

Madame,

Vous avez fait savoir votre désaccord avecles conclusions de la Commission des Pensions et vous avez introduit un rapport médical à ce sujet. Conformément à la procédure en vigueur vous serez réexaminé(e) par le médecin en chef dans le cadre de la procédure d'appel.

Nous avons fixé le rendez-vous suivant:

Date: mardi 24 mars                           Lieu: ADMINISTATION CENTRALE

Heure: 11:15                                                  WTCIII- Bld S. Bolivar,30, b3

Médecin: Dr B                                                     1000 BRUXELLES

Raison: CP-Appel-Examen après rapport          Salle d'attente - 8ème étage

              INFO: Prière de vous munir de:

- La présente convocation

- votre carte d'identité

- tout nouveau document médical susceptible d'aider le médecin dans sa mission

S'il vous est impossible de vous présenter à cette date, vous êtes prié(e) de nous en avertir immédiatement afin de fixer un nouveau rendez-vous. Vous pouvez contacter le secrétariat par: ... : 02/524.76.33... ( je vous fais grâce du fax, mail et adresse courrier)

Sincères salutations,

Mme X ou Y Gestionnaire de dossiers

  

Mail envoyé dès réception du courrier ci-dessus:

 

-----Message d'origine-----
De : .....
Envoyé : lundi 16 mars 2009 18:10
À : H
Objet : Consultation N° dossier .........

Madame,
 
Je suis convoquée le 24 mars pour une consultation chez le Dr B.
Lors de ma convocation du 8 décembre 2008, à laquelle je me suis présentée accompagnée de mon fils, j'ai été auditionnée par le Dr D et un autre médecin qui m'ont dit: "Madame, on vous donne 6 mois de répit, on vous laisse tranquille durant ce temps", pour pouvoir trouver un autre créneau par exemple. J'ai donc été très surprise de recevoir un courrier contradictoire en février (2 mois plus tard et pas 6). Vous me convoquez la semaine prochaine et JE VEUX BIEN ME PRÉSENTER à cette consultation, mais entre-temps, j'ai passé des bilans approfondis ces jeudis 5 et 12 mars à l'unité psychiatrique de l'hôpital Brugmann. Il faudra à ces experts environ un mois pour analyser, établir et me faire parvenir un rapport. Je n'aurai donc pas en principe d'autre document à vous fournir d'ici le 24 mars, de plus je dois rencontrer l'échevin de mon PO la semaine prochaine pour pouvoir envisager diverses possibilités. Il serait donc peut-être plus judicieux de reporter la consultation.
Dès réception du dossier de l'hôpital Brugmann, je peux vous contacter pour envisager une autre consultation. Mais, je le répète, si vous estimez que je dois me présenter ce 24 mars, je serai présente.
Espérant une réponse rapide (Email:) de votre part, recevez, Madame, mes salutations.

N° de dossier: ...........

 Réponse reçue par mail: 

RE: Consultation N° dossier 0.......

De :

H (.....@health.fgov.be)

Envoyé :

mardi 17 mars 2009 15:33:30

À :

........@hotmail.com)

Madame,

 

Le Docteur B aimerait vous rencontrer le mardi 24 mars 2009 à 11Heures 15.

 

Bien à vous,

 

Mme H

Vous remarquerez que le ton a déjà changé!!!

 

17:23 Écrit par anne dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Rebondir Madame,
J'espère que le 24 mars vous verrez face à vous des Etres Humains. Pour l'avoir vécu, j'en doute. L'accueil est digne de la Gestapo. Les médecins payés par l'Administration, donc par les contribuables sont chargés d'éliminer celles et ceux qui contestent une décision, bref ceux qui dérangent. Comment osent-ils, osent-elles?
Vous n'êtes donc à leurs yeux qu'un numéro de dossier. Mais heureusement, ils ne sont pas au-dessus des lois. Il est donc impératif d'être conseillé,de ne rien signer et de prendre beaucoup de recul pour rebondir.
Courage. Tenez bon.

Écrit par : Claude Leroy | 18/03/2009

Rien que pour leurs incohérences, les institutions méritent l'abolition.

Écrit par : Ben | 21/03/2009

et oui! toujous ce manque d'humanité...Je te souhaite plein de courage...

Écrit par : marinou | 23/03/2009

Courage Bon courage pour ce 24 mars. Nous pensons bien à toi.

Écrit par : F. et N. | 23/03/2009

De toute façon ce ne sont pas des médecins mais des administatifs. Sont même pas capable de soigner une grippe ,juste bon à mettre un cachet. C'est toujours les mêmes qu'on ennuie , le travailleur,celui qui fait ou a fait ce qu'il pouvait. A coté de cela des pistonnés sont parfois bien tranquilles,d'autres n'ont jamais travaillé parce qu'ils sont sois disant malade.

Écrit par : didier | 27/03/2009

Les commentaires sont fermés.