14/10/2010

Père Fouettard sur la version orchestrale de "L'aigle noir" Barbara

Un beau jour,

Ou peut-être une nuit,

Sur mon banc,

Je m’étais endormi

Quand soudain

Semblant crever le ciel

Et venant de nulle part

Surgit le Père Fouettard

 peres-fouettard-6533.jpg

Dans le noir,

Il s’était égaré

Père Fouettard

Recherchait ses jouets

La tempête

L’avait fait tomber

A … (nom de la commune) par hasard

Il était quelque part.

 

Il avait la peau couleur de nuit

Et les lèvres couleur de rubis

A son front, brillant de 1000 feux

Son turban lumineux et un diamant bleu.

 

De sa main, il a touché ma joue,

En sursaut, j’lui ai foutu un coup

C’est alors que je l’ai reconnu

Depuis l’année passée, il était revenu…

 

 

Dis l’ami, oh dis amène-moi

Ton patron, le grand saint Nicolas

Puis son âne avec tout son barda

Comme une belle image,

Je s’rai sage ! Je s’rai sage !

 

Evidemment, on te dit toujours ça

Evidemment, c’est pas toujours le cas

Evidemment, mes parents le pensent pas,

Mes professeurs non plus,

Mais toi tu m’as bien cru…

 

Saint Nicolas

Sur la pointe des pieds

Arriva avec tous ses jouets….

 

Passage musical

 

Reprise 2X : Un beau jour…..

10:10 Écrit par anne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.